L’Étiopathie pour les nouveau-nés

Dès lors de sa naissance le nourrisson subit de fortes tensions, c’est pourquoi, lui aussi, a besoin de consulter un Étiopathe même s’il ne sait pas l’exprimer.

Pour quelles raisons consulter un Étiopathe ?

Avec l’arrivée de votre bébé, il arrive souvent un cortège de petits (ou grands) tracas et c’est entièrement normal. L’ensemble des traumatismes liés à sa vie quotidienne ainsi que l’accouchement (difficile ou non) auront un impact sur votre enfant, ce qui pourrait entraîner l’apparition de coliques, de régurgitations, de torticolis congénital du nourrisson ou d’un crâne qui s’aplatit, un sommeil perturbé, des troubles ORL (Oto-rhino-laryngologie: les yeux qui coulent, un bébé qui ronfle, etc.…).

Heureusement tout ceci peut être soigné de manière naturelle et efficace en consultant un Étiopathe. Il saura être à l’écoute et aura une prise en charge spécifique et adaptée pour votre nourrisson.

L’Étiopathie est une méthode de soin douce, sans chirurgie ni médicament qui permettra de chercher la cause de la gêne de votre bébé et d’y apporter une solution efficace et naturelle pour le soulager afin qu’il soit à nouveau apaisé et vous aussi.

N’importe quel accouchement peut avoir des incidences sur mon bébé ?

Pour plus de compréhension, nous allons voir quelles peuvent être les conséquences d’un accouchement sur votre enfant.

Accouchement par voie naturelle sans péridurale :

A la naissance, les os du crâne de votre bébé ne sont pas soudés, de plus ils ont une certaine souplesse contrairement à l’âge adulte. Cette particularité permet au crâne de se déformer afin de faciliter le passage lors de l’accouchement. Ils peuvent également se superposer ou s’articuler entre eux.

Dans ce cas les os du crâne se remettent naturellement en place dans les quelques heures suivant l’accouchement. Si ce n‘est pas le cas, une consultation peut s’avérer nécessaire afin de vérifier que chaque os s’articule correctement et de garantir un bon développement du crâne.

Accouchement par voie naturelle avec péridurale :

De nos jours c’est le mode d’accouchement le plus fréquent.

La péridurale permet une anesthésie à la douleur, cependant elle a également un effet pour anesthésier les muscles de l’utérus. Or, les réflexes de contractions internes de l’utérus sont indispensables à la naissance de votre enfant. C’est pourquoi ils doivent donc être stimulés par médicaments. Cependant cette stimulation chimique entraîne une moins bonne efficacité du travail de l’utérus car il se fait par à-coups, voire d’éventuelles surpressions (inexistantes lors d’un accouchement sans problème et sans péridurale).

Étant sous anesthésie vous ne ressentez plus autant le travail, vous ne ressentez plus du tout cette envie irrésistible de pousser afin de vous permettre de mettre au monde votre bébé. Au lieu de pousser lorsque vous en ressentez le besoin, c’est le corps médical qui va vous diriger en vous indiquant le moment idéal pour le faire. Malgré cette aide, le travail groupé et simultané du périnée, du col de l’utérus et des muscles périphériques indispensables à une naissance est moins synchrone.

Ce qui entraîne un effort plus important sur les os du crane de votre bébé, ce qui va alors le déformer de manière plus importante et leur repositionnement naturel peut tarder, voir ne se fait pas complètement. Mais il n’y a pas que le crâne du bébé qui souffre, il y a également son bassin pour les mêmes raisons.

Il est donc possible que le crâne du nourrisson se déforme car les os n’ont pas repris leur position de départ, puis se déforme au fur et à mesure des semaines qui suivent la naissance, ce qui peut entraîner un torticolis congénital du nourrisson ou un endroit du crâne aplatit. De plus votre enfant aura tendance à toujours tourner la tête du même côté.

Dans d’autres cas, des blocages peuvent se produire au niveau de l’articulation entre les os du crâne ainsi que la colonne vertébrale et le bassin. Ceux-ci peuvent engendrer le cortège de pathologies bien connu des jeunes parents et de leurs nouveau-nés : les troubles digestifs (colique ou constipation, régurgitations, agitation et accès de colère, sommeil difficile, yeux qui coulent, ronflement…

Tout ceci n’est pas irréversible, au contraire ! C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à prendre rendez-vous chez un Étiopathe afin de soulager votre bébé.

Accouchement avec aide médicale (d’urgence ou non) :

Lors d’une césarienne ou lors d’un accouchement par voie basse, il se peut que le corps médical utilise des outils comme les forceps, afin de maintenir la tête de votre enfant.

Malheureusement, comme expliqué précédemment, les os du crâne de votre nouveau-né sont souples, c’est pourquoi un appui forcé sur ceux-ci peut altérer leur position entraînant l’apparition, au cours de ces premières semaines, l’ensemble des symptômes que nous avons énoncé ci-dessus.

Là ,également, pas de panique, il est possible d’y remédier avec une séance d’Étiopathie.

Comment se déroule la consultation ?

Une séance Étiopathique peut être envisageable dès l’âge de la première semaine. L’Étiopathe travaillera avec des pressions douces ainsi qu’une mobilisation légère sur le crâne de votre enfant accompagné, ou non, de vibrations. Il sera également possible, selon les symptômes que présente votre bébé, d’effectuer un travail sur son ventre afin de rétablir son fonctionnement tout en respectant la règle de la non-douleur.

Les manipulations auront pour objectif de régulariser l’articulation entre les os du crâne afin que ceux-ci se repositionnent d’une manière plus symétrique et la plus homogène possible. Bien évidemment, plus le travail de re-mobilisation est effectué peu après la naissance plus il sera efficace et rapide. De plus, il est indispensable en cas de tête aplatie ou torticolis congénital du nourrisson. Cependant, quelle que soit la raison de la consultation, une vérification est faite systématiquement.

Il sera également cherché à régulariser le fonctionnement du bassin et le reste du corps en effectuant des tests de mobilisation de l’ensemble des articulations afin de vérifier l’absence de possible blocage ainsi que de réduire ceux présents.

Tout ceci ayant pour but de soulager votre nouveau-né afin qu’il soit à nouveau paisible.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Santé

La scoliose et les douleurs de dos

De nos jours, beaucoup d’enfants se plaignent de douleurs au niveau du dos mais souvent, s’ils présentent une scoliose, même minime, se sera souvent celle-ci qui sera pointée du doigt. Cependant de nombreuses études scientifiques prouvent qu’il n’y a aucune relation de causalité directe entre la scoliose et les douleurs.