Quelles différences entre l’Étiopathie et l’Ostéopathie ?

L’Ostéopathie et l’Étiopathie, deux mots similaires pour deux professions proches mais non identiques.
Ces deux professions sont deux thérapies manuelles assimilées au courant des « médecines alternatives ». Elles sont souvent confondues mais se distinguent entres elles sur plusieurs points.

 

Le raisonnement

L’Ostéopathie est une thérapie globale du corps à l’inverse de l’Étiopathie qui elle a un raisonnement systémique, c’est-à-dire système par système, afin d’avoir une approche le plus souvent causale.

Ce qui signifie que pour une même pathologie présentée par le patient, l’ostéopathe va s’intéresser à l’ensemble du corps, alors qu’un étiopathe s’occupera de l’origine du problème en manipulant seulement la cause, permettant un travail précis. Ainsi dès que la cause est levée, les symptômes le sont également.

 

L’enseignement

Les études d’Ostéopathie se font sur 5 années contrairement à un Étiopathe qui fait 6 années pour obtenir son diplôme.

La formation Étiopathique est composée de 5 années de théorie et de pratique couplées avec des stages sur le terrain (urgences, dissection, stage en cabinet, etc…), en 5ème et 6ème année l’étudiant effectue également des permanences clinique et sportives, c’est-à-dire qu’il traite des patients dans la clinique Étiopathique ainsi que sur des évènements sportifs. Ensuite lors de sa 6ème année il rédige un mémoire Étiopathique, des remplacements ainsi que des conférences adaptées au milieu professionnel.

Le nombre d’écoles d’Ostéopathie est conséquent pouvant entraîner une dysharmonie dans la discipline. Ils disposent également d’exigences minimales établies par l’Etat entraînant une certaine liberté dans la formation et les spécialisations, contrairement aux écoles d’Étiopathie, où l’enseignement n’est possible qu’en France pour l’instant, dans 4 écoles (Rennes, Paris, Lyon et Toulouse). Ce qui permet d’avoir des professionnels ayant une façon de travailler uniforme, ainsi qu’un enseignement harmonieux.

Cette comparaison ne permet pas de prouver quelle thérapie est la meilleure ou la plus efficace pour vous, il semble important que le patient se fasse son propre avis en découvrant ces deux méthodes et qu’il trouve ainsi une solution à ses douleurs.

 

Un peu d’histoire

L’Ostéopathie

L’Ostéopathie a été fondée par Andrew Taylor Still à la fin du XIXe siècle après de nombreuses recherches. Il fonda sa première école. Or le Dr. Still limita sa formation médicale due à son immense empreinte à la religiosité. Il révéla d’ailleurs dans ses mémoires avoir reçu le don ostéopathique par Dieu, lui-même. Ces révélations entraînèrent une discréditation de l’ostéopathie ainsi que ces conceptions sur l’ostéopathie crânienne, la fascia-thérapie ou autre,  par les instances de santé internationales dès le début du XXe siècle.

Malgré tout ceci, l’Ostéopathie obtient le droit d’exercice et devient une médecine manipulative très prisée de part ces résultats, et se développe en créant plusieurs collèges dans le monde.

 

L’Étiopathie

Afin d’expliquer la découverte de l’Étiopathie, nous allons devoir remonter au XVIe siècle avec le Dieu de la médecine, Asclépios.

Asclépios est un chirurgien empirique, père de la chirurgie moderne ainsi que rebouteur. A cette époque, les chirurgies instrumentales et non-instrumentales étaient liées jusqu’à l’apparition du serment d’Hippocrate imposé aux médecins signifiant qu’ils ne pratiqueront aucune opération.

Au Moyen-Âge, une opposition éclate entre les chirurgiens qui développent leur connaissance du corps humain et les médecins.

Ambroise Paré (père de la chirurgie moderne) fut refusé de la faculté car il était rebouteux. S’ensuit la fermeture des écoles de chirurgie conséquence de la condamnation de la chirurgie non-instrumentale par la médecine, les seuls représentants fut les rebouteux.

Malgré cela, les méthodes des rebouteux se transmettent alors de génération en génération jusqu’à la deuxième moitié du XXe siècle, certains exercent encore de nos jours.

André de Sambucy devint le pionner de la médecine traditionnelle en France. Il fit alors la rencontre de Christian Trédaniel, qui adviendra son assistant pendant quelques années.

Mr. Trédaniel compléta ensuite sa formation en thérapie manuelle en voyageant dans divers pays afin d’apprendre dans les meilleurs écoles, puis revint en France où la médecine manuelle n’était représentée que par les rebouteux et continua sa réflexion sur celle-ci afin de comprendre la relation entre les phénomènes pathologiques présentés par les patients et les traitements thérapeutiques manuels.

C’est ainsi qu’en 1963 le terme « Étiopathie » sera fondé par Christian Trédaniel, « étio » signifiant la cause et « pathos », la pathologie.

Celui-ci  développa cette médecine en apportant une richesse de pratique ainsi qu’une volonté de partage. Il créa la première école d’Étiopathie à Genève puis déménagea en France afin de fonder, à terme, 4 centres de formation : Paris en 1979, Rennes en 1986, Toulouse en 1998 et enfin Lyon en 2004.

Pour en savoir plus, vous pouvez suivre ce lien – ici

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Santé

La scoliose et les douleurs de dos

De nos jours, beaucoup d’enfants se plaignent de douleurs au niveau du dos mais souvent, s’ils présentent une scoliose, même minime, se sera souvent celle-ci qui sera pointée du doigt. Cependant de nombreuses études scientifiques prouvent qu’il n’y a aucune relation de causalité directe entre la scoliose et les douleurs.